top of page

10 solutions pour faire face à la pénurie de personnel dans la restauration.






Un des problèmes le plus récurrent en ce moment dans le secteur de la restauration est la pénurie de main-d'oeuvre qualifiée.

Pour faire face à cette difficulté, nous vous proposons ci-dessous une liste, non-exhaustive, de 10 solutions à explorer pour lutter contre la pénurie de personnel dans la restauration. 1. La rédaction des offres d’emploi Si vous prenez le temps de lire les offres d’emploi publiées en ligne, vous constaterez que la plupart d’entre elles sont vagues et peu attirantes. Imaginez-vous lire une offre d'emploi, dont vous ne connaissez rien de la localisation, de l’entreprise, voir des horaires : vous ne postulerez probablement pas, à moins d’être réellement dans le besoin. Pensez à soigner la rédaction de vos annonces de recherche en incluant le maximum de détails possible; cela vous aidera à obtenir des candidatures qualifiées et orientées.


2. La visibilité à long terme Discutez ensemble des attentes de vos employés en termes de perspective de carrière. Une possible évolution avec de nouvelles responsabilités peuvent les motiver à rester fidèles et loyaux à votre entreprise.

3. La sélection des profils Osez embaucher de nouveaux profils sur la base de leurs soft skills et instaurez une formation en interne avec l’attribution d’un mentor. L’avantage, c'est que vous pourrez apprendre à ce dernier à travailler selon vos attentes. N’oubliez pas, le savoir-faire s’apprend, à l’inverse du savoir-être ! 4. La polyvalence des postes En décloisonnant les postes au sein de votre établissement, il vous sera peut-être possible d’améliorer le planning du personnel en diminuant les jours de coupures et ce, tout en garantissant un emploi à plein temps. Certaines tâches peuvent être ajoutées au cahier des charges du poste, posez-vous les bonnes questions :

  • Est-ce que le plongeur pourrait envoyer les boissons à midi ?

  • Est-ce que le chef de salle aimerait s’occuper d’une partie administrative ?

  • Est-ce qu’une personne en cuisine serait prête à s’occuper des courses hebdomadaires ?

  • Est-ce que quelqu'un dans votre équipe pourrait s’occuper des réseaux sociaux ou des événements ?


5. La semaine de 4 jours La meilleure solution, à ce jour, est la semaine de 4 jours. D'ailleurs, GastroSuisse a confirmé que l’application de cette méthode - que cela soit en travail de jour ou en travail de nuit - est en adéquation avec la convention collective et ce, même avec la coupure. Pour un poste à plein temps, cela reviendrait à établir une plage horaire de travail de 10h30 par jour, sur quatre jours.

6. Des plannings centrés sur vos employés Autant que faire se peut, demandez à votre équipe quels seraient les horaires qu'ils aimeraient effectuer. Sur la base de leurs suggestions, il sera très certainement possible de créer un planning rotatif qui sera susceptible de satisfaire, du moins en partie, les besoins de chacun. 7. L’utilisation des QR code Depuis le début de la pandémie, certains restaurateurs se sont habitués à proposer leur menu sous forme d’un "QR code". En plus du menu, il existe des applications reliées au système de caisse qui permettent au client, sans téléchargement, de pouvoir passer commande et de payer directement avec le smartphone. Cette solution n’est pas forcément adaptée à tous les établissements. Cependant, elle peut participer à combler un manque d’effectif, notamment pour les emplacements à fort débit de boissons.

8. Instaurer des réunions d’équipes Améliorez la cohésion de l’équipe et soyez à son écoute en programmant régulièrement des réunions tels que des briefings avant le service, des débriefings après le service, des réunions hebdomadaires ou mensuelles, des entretiens personnels annuel etc…

9. Mettre en place un programme de fidélisation Dès le premier jour au sein de votre établissement, un employé devrait être accompagné et suivi. Un programme de fidélisation peut passer par des offres de perfectionnement, un retour régulier sur l’évolution de l’entreprise ainsi qu'un programme de reconnaissance et récompense.

10. Nous sommes une famille "Last but not least", toutes les propositions ci-dessus ne sont rien sans un véritable esprit de famille avec l’ensemble de l’équipe !




Nadège Perdrizat

Spécialiste restauration

Au service des professionnels de la restauration

Comments


bottom of page